Nouvelles du littoral

«Silence ça pousse» à la rencontre d’Océopin

L’émission culte de France 5, « Silence ça Pousse », toujours en quête de créateurs en prise avec la nature est venue à la rencontre d’Océopin. Un moment rare et précieux au cœur des dunes et des pinèdes atlantiques pour découvrir tous les merveilleux secrets de l’huile de graines de pin.
Découvrez et revivez le passage tv Silence ça pousse.

Une histoire de famille

Bien qu’elle soit une jeune trentenaire, Marina a déjà eu deux vies professionnelles très riches. Après ses classes prépa littéraires hypokhâgne et khâgne, elle s’est inscrite en master de russe, avant de devenir traductrice. De 2004 à 2012, elle traduit des romans mais ressent une certaine solitude dans son travail. Son père, Jean-Jacques Berger, est, lui, producteur de graines de pin maritime dans le nord de la Gironde. Intéressé par la recherche, il lance des études avec l’Institut des corps gras de Bordeaux, qui n’a pas tardé à révéler les bienfaits anti-oxydants, apaisants et repulpants de cette graine.

En 2012, il lui propose donc de déposer un brevet et de développer une marque de cosmétique. Après une formation de quelques mois à l’Institut des corps gras,
Marina se lance et crée l’huile Océopin, certifiée bio. Son père se charge de la récolte, tandis qu’elle s’attaque au packaging et au marketing. « Comme nous assurons tout le processus, la formulation de l’huile, jusqu’à sa conservation, tout est naturel. L’élaboration d’un produit bio a été une évidence. » Très vite, elle insuffle à la marque son raffinement élégant et son naturel : « j’avais aussi l’envie d’apporter une touche glamour à mes produits naturels, de travailler sur le packaging ». Le succès est au rendez-vous.

Une ligne de soins biologiques haut de gamme addictive

« Nous avons tout de suite reçu un accueil très chaleureux pour la commercialisation de l’huile de pin dans les boutiques bio et chez les herboristeries.
Ça a été plus dur dans les pharmacies qui sont très sollicitées. C’est grâce à la presse que nous avons été reconnus. »

Forte de ce succès, Marina a lancé en 2017 le gel lavant et la crème Océopin. Celle-ci, « made in Cap-Ferret », contient en plus du pin maritime, des plantes de la région : immortelle, chardon bleu, oyat… soit plus de 75 % d’ingrédients bio (il en faut 20 % pour la certification) : une formule magistrale contenue dans un pot en verre fumé recyclé. Dans l’attente d’un prochain travel kit, Marina continue de travailler avec ses équipes qui se sont étoffées. Elle vit aujourd’hui sur la presqu’île, entourée de ses précieux pins, dont elle insuffle un peu des bienfaits dans nos salles de bains.

  1. J’ai essayé la crème et l’huile, des produits extras : pénétrants qui laissent la peau souple, hydratée. J’alterne: un jour l’huile et un jour la crème. Longue vie à votre entreprise et continuez à nous approvisionner en de si excellents cosmétiques et merci et bravo pour votre esprit d’innovation!
    Claire

    Posté le

Laisser un commentaire

Consultez aussi nos articles presse :

  • ELLE

    Juillet 2018
  • L’OBS

    Juillet 2018
  • GRAZIA

    Juillet 2018
Le blog

Découvrez nos produits