Nouvelles du littoral

L’importance de trouver un moment à soi

En période hivernale, le corps et l’esprit se régénèrent. Il est important de ressentir ce dont on a besoin. La biologie du corps est rythmée par les saisons. Savoir écouter son biorythme, dormir assez, bouger son corps, nourrir son esprit et manger sainement. L’hiver est la saison du retour à soi, on vous explique pourquoi.

Les aliments réconfortants et nutritifs pour l’hiver

Pour varier son alimentation de manière nutritive, il faut manger des légumes et des fruits de saison, en circuit court idéalement. En hiver, on trouve la courge, la pomme de terre, la carotte, la betterave, le radis, le navet, le poireau, le chou, le topinambour, l’endive, l’épinard, le champignon, l’ail, l’oignon, la poire, la pomme, le citron, le pamplemousse, l’orange, le kiwi et la clémentine. On les cuisine de préférence en soupe, au four ou à la vapeur. Le cru est à limiter en hiver, car il irrite l’estomac et refroidit le corps. L’important est de manger cuit, mais légèrement croquant, afin de conserver les vitamines et les minéraux présents dans les aliments.

D’ailleurs, il est important de manger les fruits en dehors des repas. Au contact des autres aliments, les fruits vont avoir tendance à fermenter et donc à créer des ballonnements et des désagréments dans les intestins.

Afin de booster notre organisme, le gingembre et le curcuma sont des racines puissantes à utiliser pour l’hiver. Le gingembre contient des vitamines et oligo-éléments et réchauffe le corps. On peut simplement le faire infuser dans du jus de citron et de l’eau. Le curcuma est un très bon anti-inflammatoire, il donne de la couleur et du goût. On peut, par exemple, l’associer à du lait végétal, du miel et du poivre noir, pour réaliser le fameux “Golden Latte”, le “lait d’or” cette boisson douce, chaude et fortifiante qui aide à lutter contre le stress.

Préparer sa nourriture avec bienveillance, un instant méditatif !

Il faut prendre le temps de manger et de cuisiner ses repas pour avoir tous les apports journaliers essentiels, sans trop rajouter de sel ni de sucre. Le microbiote intestinal et le cerveau sont reliés. A ce sujet, nous vous recommandons la lecture de “Le charme discret de l’intestin” par Giulia Enders. Elle explique pourquoi manger influe bien évidemment sur notre humeur mais aussi sur tout notre corps. Et parce que nous sommes tous différents, il importe de trouver la combinaison de nourriture qui nous fait du bien.

Afin de cuisiner dans un environnement apaisant, aménager son espace de travail, l’éclairage de la pièce, mettre une musique agréable ou simplement faire le silence autour de soi sont des détails qui ont du sens. Couper ses légumes (avec un bon couteau), travailler la présentation de ses plats chaque jour et ainsi se préparer de jolies assiettes pleines de couleurs et de saveurs apporte réconfort et booste notre mental au quotidien.

En réalité, préparer soi-même ce que l’on mange nous pousse à créer, à chercher et à combiner de nouvelles recettes. Surtout en cette période difficile de Covid où les restaurants sont malheureusement fermés. On se doit de rester créatifs, curieux et bienveillants, pour ne pas se laisser impacter par ce manque de choix.

Créer sa propre routine demande un peu d’organisation au début, mais au final cela apporte énormément de satisfaction !

 

Léa Brousse pour Océopin

Laisser un commentaire

Consultez aussi nos articles presse :

  • GRAZIA

    Novembre 2020
  • COSMOPOLITAN

    Novembre 2020
  • STYLIST

    Novembre 2020
Journal

Découvrez nos produits