LES COSMÉTIQUES NATURELLES : LA VIE EN MODE SLOW

De Océopin - 13 juillet 2017

A chaque continent, sa routine beauté pour afficher une peau éclatante, un teint lumineux et quelques années de moins. Leurs habitudes beauté en France sont moins ritualisées qu’en Asie par exemple, mais les femmes ont aussi leurs usages et leurs secrets pour faire rayonner leur peau.

Le « less is more » est l’arme des peaux sensibles

Accros à la cosmétique et à tous types de soins belle peau, les Françaises sont de plus en plus adeptes des formules courtes (15 ingrédients maximum). Cela permet d’éviter tous les composants qui sont superflus dans les produits et dont la peau n’a pas forcément besoin. Fini donc les conservateurs et les ingrédients qui ne sont pas sûrs, place à des formules qui n’ont aucun secret pour la consommatrice et qui minimisent ainsi les risques d’allergie ou d’intolérance.

Mieux préservée, la peau est moins sujette aux rougeurs et aux irritations, elle est plus belle, tout simplement. Dans la gamme Océopin, les peaux sensibles et réactives trouvent leur bonheur puisque deux produits de la gamme – l’huile visage de graines de pin maritime et la Poudre exfoliante – sont certifiés 100% bio et mono-ingrédient. De quoi satisfaire les plus exigeantes en terme de naturalité, et les épidermes les plus sensibles.

Le naturel, pour plus de transparence

Après une ère d’actifs high tech et de molécules dernier cri mis au point par les laboratoires de cosmétique conventionnels, les ingrédients naturels reviennent en force, et c’est tant mieux ! Une vraie demande des consommatrices, qui préfèrent savoir ce qu’elles appliquent sur leur peau, et pas seulement pour celles qui succombent à la tendance vegan ou à l’appel du do it yourself. On fuit les mauvais amis tels que les sulfates, les silicones et autres perturbateurs endocriniens en tout genre. Il faut aujourd’hui se contenter du minimum pour faire du bien à sa peau !

Au menu, des plantes officinales ou distillées, des extraits botaniques de premier choix, des huiles végétales qui ont fait leurs preuves depuis longtemps en cosmétique ou dans la pharmacopée mondiale. C’est le cas de l’onagre, de l’huile de lin, de l’aloe vera, de l’huile de graines de pin maritime Océopin bien sûr ! On n’hésite plus d’ailleurs à combiner ingrédients naturels et molécules actives issus du végétal pour une efficacité au top. L’objectif est toujours la sécurité et les bénéfices pour la peau.

Les cosmétiques en mode slow

Ralentir, prendre soin de soi et de l’environnement. Après l’alimentation, le mouvement Slow révolutionne en douceur la cosmétique. Ses armes : les produits naturels! Les produits Slow ne contiennent pas d’ingrédients chimiques ou synthétiques. Exit, donc, les dérivés pétrochimiques, les silicones et polymères, matières éthoxylées… Les actifs synthétiques aux propriétés anti-âge y sont remplacés par des actifs naturels. Des ingrédients qui, sous forme d’huile, de crème ou de sérum, protègent le tissu cutané des agressions, l’hydratent en profondeur et préviennent les rides.

Suivre les labels bio est un bon moyen de faire le tri dans la jungle des produits de beauté estampillés « naturels ». Les plus sérieux sont Ecocert, Cosmebio, Cosmos, Nature & Progrès, Natrue exigeant une composition à 95 % d’ingrédients naturels. Avec ses produits de soin 100% bio, la marque Océopin s’illustre parmi les plus naturelles et vertueuses pour notre beauté.

L’importance du « local »

Et si les meilleurs secrets de beauté se trouvaient au fond du jardin ou tout près de nous ? Certains fabricants en sont convaincus et récoltent leurs ingrédients dans la nature environnante, à l’image d’Océopin qui récolte ses pommes de pin dans tout le massif forestier aquitain pour en extraire son huile bio précieuse (découvrez notre article sur  la nouvelle arme beauté qu’est la pomme de pin des Landes). Les autres actifs présents dans les produits de la marque dont eux aussi estampillés « littoral » puisque la maison Océopin utilise l’oyat, le genêt, le chardon bleu des dunes, le mimosa et l’immortelle – autant de végétaux bien de chez nous qui signent des formules irréprochables et si simples qu’elles en paraissent essentielles.

Merci au magazine Femme actuelle pour son dossier hors-série d’été passionnant

   
Bannière articles presse
 

Laisser un commentaire
tous les champs précédés de * sont obligatoires

Aucun commentaire.

Aucun article similaire.

ARTICLE PRéCéDENT Article SUIVANT